Entrepreneure au féminin : quelles sont les aides mises en place pour les femmes ?

Très longtemps réservé aux hommes, l’entrepreneuriat laisse de plus en plus de place aux femmes qui ont le goût pour l’indépendance.

Aujourd’hui, bien que minoritaires, elles représentent tout de même 36% du nombre total d’entrepreneurs en France.

Malgré les freins qui persistent et notamment les préjugés portés aux femmes entrepreneures, un nombre considérable de femmes décident enfin de se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise et c’est sans compter sur le soutien de nombreux réseaux et les aides financières mises en place par le gouvernement français et les services privés.

 

Les aides financières

Tout d’abord, il existe plusieurs aides financières qui permettent aux femmes de se lancer et de créer leur business en toute sérénité.

Parmi ces aides, nous retrouvons les CLEFE (Clubs Locaux d’Épargne pour les Femmes qui Entreprennent) qui visent à aider les femmes dans la création de leur entreprise, notamment d’un point de vue financier en leur accordant un prêt qu’elles vont, par la suite, devoir rembourser chaque mois une fois l’activité démarrée.

De plus, il existe la GEF (Garantie Égalité Femmes) qui aide les femmes entrepreneures à avoir accès à un crédit bancaire afin de faciliter le financement de leur entreprise. Cette garantie peut couvrir jusqu’à 80% d’un prêt effectué par la banque et peut atteindre la somme maximale de 50 000 €.

Enfin, il est possible pour une mère de famille de bénéficier de l’Aide à la Garde d’Enfants pour Parents Isolés (AGEPI) proposée par Pôle Emploi afin de couvrir les frais de garde pour des enfants ayant moins de 10 ans.

 

Les réseaux de femmes entrepreneures

Avec la présence de près de 500 réseaux féminins en France, les réunions entre femmes entrepreneures se multiplient à vue d’œil.

A l’origine, ces groupes professionnels ont été fondés afin de lutter contre l’inégalité hommes/femmes qui persiste dans le monde du travail. Aujourd’hui, ces réseaux permettent aux femmes de se réunir pour partager leur expérience respective, leurs différentes idées et projets et même d’échanger leur carnet d’adresses ou plus encore, de donner des conseils aux unes et aux autres.

Ainsi, de nombreux réseaux ont vu le jour, et ce, dès 1945 et la création de la toute première association de femmes chefs d’entreprise, FCEM (Femmes Chefs d’Entreprise du Monde). Depuis, ces réseaux se sont grandement développés et parmi les plus connus, nous pouvons citer :

Alors lancez-vous et profitez de toutes ces opportunités !

Autres articles